Figuier septembre

Au temps du bonheur et du malheur, au temps de l’abondance et de la détresse de tant d’êtres humains; à Barcelone, à Londres, en Irak et en Syrie, ici et ailleurs, les paroles du Psaume ouvrent devant nous et pour nos existences un chemin de paix et de bienveillance. (Lire les paroles du pasteure Rula Sleiman de Tripoli au Liban). Nul besoin de décrire la présence de Dieu au monde dans des termes théoriques ou spéculatifs tels que l’omniprésence ou l’om- nipotence. Il est juste question de dire sa confiance, sa profonde confiance que Dieu accompagne nos vies et que rien ni personne ne peut séparer quiconque de l’amour de Dieu. C’est avec confiance que nous avons vécu le décès de notre frère H. Wolhoff survenu le 15 juillet dernier (Voire l’hommage de H. van Holland et de G. Hofman). Nous pensons beaucoup à sa famille et en particulier à Hester son épouse. Les églises wallonnes en géné- ral et notre communauté en particulier doivent beaucoup au travail de Han en matière financière. C’est également dans cette confiance que nous avons appris le décès de notre frère W. Nieuwboer survenu le 6 juillet dernier. Le 2 septembre, lors d’un culte d’action de grâce, nous nous sommes redis le cœur de ce Psaume : « Pour toi, la ténèbre n’est pas obscure, la nuit brille comme le jour... » Ce chemin de paix et bienveillance est également celui que nous empruntons avec nos frères et sœurs malades ou fatigués. Nous pensons à notre sœur Magda van Noppen, hospitalisée pendant quelques jours et qui se trouve maintenant dans une maison de convalescence à Soest. La

Made with FlippingBook flipbook maker